Elsa a retrouvé le sourire retrace l'histoire d'un influent marchand d'art de l'entre-deux guerres, dont les œuvres ont été volées par les services de confiscation allemands.

 

Soixante-quinze ans après les faits, son fils, Louis-David Vernet, confie la recherche des collections disparues à Guillaume Basquerville, un professionnel de la restitution. 


Pour mener ses enquêtes, le sémillant chasseur de tableaux est entouré d'experts : historiens de l’art, traducteurs, spécialistes du droit international, juristes en propriété artistique, et même des provenance researchers, capables de reconstituer le parcours d’une oeuvre, depuis sa création jusqu’à son entrée dans une collection.

 

Oeuvre de fiction inspirée de faits réels, basée sur un important travail de recherche, Elsa a retrouvé le sourire plonge le lecteur, à un rythme enlevé, dans l’univers - pas toujours feutré - du marché de l’art : des galeries internationales aux maisons de ventes aux enchères, des salles d’archives aux grandes biennales d’art contemporain, sans oublier une étrange salle de musée, dans laquelle sont entreposés certains tableaux maudits, censés rester cachés à la vue de tous.